Blog Archive

Articles de blog pour novembre 2008

Le fondateur d'eXo Platform reçoit le prix du jeune dirigeant de l'année 2008

Toute l'équipe XWiki souhaite féliciter Benjamin Mestrallet, le fondateur de l'éditeur français eXo Platform. Il a reçu récemment le prix du jeune dirigeant de l'année 2008 décerné chaque année depuis 2003 par le cabinet de recrutement de cadres exécutifs Ivy Executive Search.

Exo Platform est une société française qui édite une suite logicielle de travail collaboratif destinée aux entreprises et fondée sur une solution de portail web innovante qui permet la virtualisation du poste de travail grâce à une interface WebOS avancée.

La remise de ce prix est l'occasion de rappeler en quelques mots l'histoire d'eXo Platform et de connaître les réactions de Benjamin Mestrallet sur cette récompense. Merci pour ses réponses !

Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes l'histoire d'eXo Platform ?

Exo Platform est né en 2002 alors que j'étais encore étudiant à l'Ecole nationale supérieure d'Electronique, Informatique et Radiocommunications de Bordeaux. A l'époque, j'ai mis à disposition le code source de mon projet de fin d'étude. Le projet a vite suscité de l'intérêt, notamment de la part d'une branche du département de défense américaine. Quelques demandes de développement spécifiques plus tard, la société était créée. C'était en novembre 2003. Entre temps, j'ai rencontré mon premier associé Tuan Nguyen, qui était également développeur dans l'open source.

Est-ce que ce prix va changer quelque chose, pour vous ou eXo Platform ?

Bien sûr, cela nous apporte beaucoup en terme d'image et de reconnaissance. Nous voulons nous faire connaître en tant qu'entreprise solide, possédant de réelles compétences et ayant une vision nouvelle et sur le long terme de ses produits et de son secteur. En interne, c'est également un source de motivation pour tout le monde, nous sommes tous persuadés qu'eXo Platform peut aller loin, très loin !

Merci.

XWiki et eXo Platform se connaissent depuis plusieurs années, via nos fondateurs. Nos deux sociétés entretiennent des relations privilégiées et fortes, basées sur des valeurs communes et une confiance en l'open source que nous espérons concrétiser dans le cadre des projets auxquels nous répondons ensemble.

XWiki participera au Forum Mondial du Libre

parisforumlibre2008.jpg

Le Forum Mondial du Libre aura lieu les 1er et 2 décembre 2008 à la Maison de la Chimie à Paris. Il s'agit d'un nouvel évènement international dédié à la communauté des FLOSS (Free/Libre Open Source Software) qui propose à la fois des conférences et des ateliers.

  Le consortium OW2, dont nous sommes membres, organise une demi-journée le 1er décembre (de 9h00 à 17h30) au cours de laquelle Ludovic Dubost fera une présentation de notre solution phare : Wiki Enterprise. Il montrera l'intérêt de se tourner vers cette solution plutôt que vers les wikis et CMS traditionnels. Pourquoi ? Parce qu'XWiki Enterprise offre en effet de la flexibilité et propose une couverture fonctionnelle étoffée.

Pour vous inscrire et venir assister à la présentation de Ludovic Dubost, c'est ici.

XWiki a son extension Firefox : FoXWiki

Tous les utilisateurs et fans de Mozilla Firefox savent qu'il existe une multitude de modules complémentaires (ou add-ons) que l'on peut installer dans le navigateur. Ils permettent, comme leur nom l'indique, d'étendre Firefox et de personnaliser sa navigation. XWiki a sa propre extension ! Son petit nom : FoXWiki (et pas FoxWiki).

Une histoire en deux étapes

L'histoire de FoXWiki démarre courant 2006 lorsque Robin Fernandes décide de créer un add-on pour le wiki d'entreprise de XWiki. Son objectif est très simple : permettre aux utilisateurs de la solution d'accéder directement à ses principales fonctionnalités au moyen d'un menu contextuel (par un clic-droit) ; il est ainsi possible d'éditer une page, un formulaire, etc.

Elle se poursuit avec l'ajout par Asiri Rathnayake d'une fonctionnalité WebDAV, il y a quelques semaines. Cet évolution est intrinsèquement liée à la prochaine version de notre solution qui devrait permettre d'accéder à n'importe quel dossier de XWiki au moyen d'une interface WebDAV. Cela permettra notamment d'éditer des documents en les sauvant directement dans le wiki.

FoXWiki.png

Installer FoXWiki dans Firefox

foxwikiMoz.jpg
  • Rendez-vous sur la page de l'extension sur le site de Mozilla
  • Cliquez sur "Ajouter à Firefox"
  • Puis sur "Install now"
  • Il ne vous reste plus qu'à relancer Firefox

N'hésitez surtout pas à faire part de vos remarques, sur la mailing-list dédiée.

Le wiki en entreprise : ça progresse et les prédictions sont optimistes !

Ward Cunningham a créé en 1995 le premier wiki. Dix ans plus tard, les wikis se sont multipliés et démocratisés. Il en existe aujourd'hui beaucoup mais ils ne sont, dans la majorité, pas visibles du grand public (il est donc assez difficile d'estimer leur nombre en France ou au niveau mondial).

Il suscite de plus en plus d'intérêt, comme le montre la courbe représentée dans le schéma ci-dessous, réalisé au moyen de l'outil d'analyse Google Insights for Search :

webSearchWiki1.jpg

Depuis quelques années, les wikis ont fait leur entrée dans les entreprises, quelle que soit leur taille et leur nature. L'adhésion s'est faite progressivement et l'intérêt s'est doucement accru pour aujourd'hui se transformer en une vraie prise de conscience ; à savoir que le wiki peut apporter aux équipes, aux organisations une valeur ajoutée en terme de productivité, de réactivité (mais aussi de pro-activité) et de créativité.

Le phénomène est tel que l'analyste Kathy Harris de Gartner prédisait il y a deux ans que d'ici 2009, 50% des entreprises américaines feraient usage de wikis (mais qu'en est-il dans la réalité ?). Un autre signe marquant cet intérêt est la multiplication des offres de solutions wiki ou intégrant un wiki (par exemple, dans le monde de l'open source, plusieurs modules ayant trait au wiki sont disponibles pour le CMS Drupal).

Les différentes études, qui ont été menées en 2008, montrent que les wikis, et les technologies Web 2.0 en général, devraient faire l'objet d'importants investissements dans les années à venir. D'après une étude du cabinet Forrester parue en avril dernier, d'ici 2013, les entreprises devraient investir 4,6 milliards de dollars dans les technologies Web 2.0, un chiffre colossal, qui représente une croissance de 43 % par an. L'étude fournit d'autres chiffres et éléments intéressants :

  • le Web 2.0 est une des priorités de 56 % des entreprises nord-américaines et européennes ;
  • l'intérêt pour le Web 2.0 va de pair avec la taille des entreprises : ce sont en effet les plus grosses structures qui s'y intéressent.
  • les réseaux sociaux, les mashups, les flux rss, les wikis, les blogs et les podcasts devraient connaître une forte croissance.
  • les grandes entreprises utilisent déjà ces outils.

    Dans une récente étude (parue il y a quelques jours), le même cabinet prédit que les outils de réseautage et les wikis internes (donc intra-entreprises) auront l'impact le plus important sur les espaces de travail collaboratifs.

    En pré-conclusion, et pour terminer ce petit tour des rapports publiés sur les wikis et les technologies d'avenir (sans aucune prétention à l'exhaustivité), voici le traditionnel "Hype cycle" des technologies émergentes édité annuellement par le Gartner, pour les quatre dernières années :

    Hype Cycle 2008

    gartner2008.jpg

    Hype Cycle 2007

    gartner2007.jpg

    Hype Cycle 2006

    gartner2006.jpg

    Hype Cycle 2005

    gartner2005.jpg

Les schémas confirment les précédents études citées à savoir que le wiki est en "voie d'émergence" dans les entreprises. Il n'a pas encore complètement convaincu les utilisateurs (en raison, probablement, de la délicate et complexe mesure du ROI). Mais il est un outil sur lequel et avec lequel les entreprises devraient pouvoir compter. Ils vont, selon le Gartner, connaître une forte progression dans les 2 à 5 ans qui viennent, en montrant :

  • qu'ils offrent de nombreux bénéfices
  • qu'ils sont des outils stables

pour la gestion des connaissances, des compétences, la structuration des processus, la capitalisation des informations, etc.

Si on compare la position actuelle des wikis à celle qu'ils avaient les années précédentes, on constate qu'ils continuent à progresser dans la phase "Trough dissilutionnement" (désillusion) pour atteindre d'ici 2 à 5 ans la phase "Plateau of Productivity" (plateau de la productivité). Autrement dit, les wikis, après une période pendant laquelle ils n'ont pas su montrer tout l'intérêt qu'ils avaient à être implémentés et utilisés, vont très bientôt démontrer qu'ils offrent de réels bénéfices et qu'ils ont gagné en stabilité.

Les wikis, quels usages pour les territoires ?

Les territoires et le Web 2.0

"Un média social est en train de se construire, répondant notamment au besoin d'expression des internautes. Les collectivités doivent s'interroger sur leur manière d'y contribuer afin d'enrichir l'identité numérique de leur territoire"

C'est en ces termes que l'auteur de "Le Web 2.0 invente de nouveaux usages", paru dans La Gazette du 12 mai 2008 (pp. 34-36) introduit son article sur les territoires et le Web 2.0.

Le Web 2.0 offre aujourd'hui des outils nombreux et variés (dits médias sociaux) aux territoires pour leur permettre :

  • D'accompagner/développer le lien social : c'est l'une des missions principales de chaque commune, région ou département de permettre aux citoyens de se rencontrer, d'échanger, de s'exprimer, de partager, de commenter, de s'impliquer... dans la vie de leur quartier, de leur ville... Les outils du Web 2.0 offrent de nouveaux moyens d'expression.
  • De mieux gérer leur identité numérique : chaque territoire doit en effet prendre conscience de son image, être davantage à l'écoute de ce qui se dit sur lui, de sa visibilité sur le Web... sachant que son identité numérique est désormais co-construite.
  • D'élaborer et de discuter de manière collaborative des projets.

Dans ces trois points, on note qu'il y a deux types d'utilisation différents des outils du Web 2.0 :

  • Une utilisation externe, en dehors des organisations : pour mieux communiquer, informer plus rapidement, impliquer davantage, faire participer, etc.
  • Une utilisation interne, par les membres des organisations : pour échanger, capitaliser, repérer les personnes ressources, etc.

Parmi ces médias sociaux, on trouve notamment les blogs, les réseaux sociaux locaux, les portails d'agrégation de contenus locaux, la cartographie d'information et aussi le WIKI, coeur des solutions de collaboration proposées par XWiki.

Le wiki : quels usages pour les territoires ?

Le wiki offre de nombreuses fonctionnalités qui peuvent répondre aux spécifications de projets territoriaux visant à favoriser l'expression et la participation des citoyens comme par exemple :

  • La création d'encyclopédies collaboratives locales comprenant différents types de contenus (texte, photos, vidéos, etc.) : pour les citoyens, il ne s'agit pas seulement de commenter mais de créer, produire, co-construire ensemble une encyclopédie traitant de l'histoire, de la culture, des lieux touristiques, de la gastronomie, etc. d'un territoire.
  • La mise en place de communautés de pratique : le wiki est alors proposé à un groupe de travail dans une perspective d'échanges collaboratifs et de mise en commun des réflexions dans un espace d'écriture partagé.
  • La possibilité de s'exprimer sur un projet local (comme la mise en place d'une ligne de transport en commun dans une ville) ou encore de participer à un débat local (par exemple, des conseils de quartier) ; le wiki fait alors office de plateforme participative !

Il peut également être à un niveau inférieur pour les acteurs territoriaux, quel que soit leur statut (acteurs municipaux, responsables de communication, responsable d'édition de sites Web, etc.) ou la nature de leur structure (mairie, conseils généraux ou régionaux, CCI, etc.) :

  • Un espace de rédaction collaborative de billets qui seront ensuite publiés sur un blog auquel il est associé (car les passerelles auront été créées) ;
  • Un espace de travail permettant d'élaborer des projets et de faciliter le débat. Le wiki peut alors être un outil support à la prise de décision.
  • Un moyen de créer des bases de connaissances : l'objectif est alors de centraliser un ensemble de connaissances, idées, concepts ou données et de permettre leur consultation/utilisation.

La difficulté, à l'heure d'aujourd'hui, est de réfléchir aux nouveaux usages. Et ils sont potentiellement nombreux !

Voyez-vous d'autres exemples possibles d'utilisation du wiki, dans des domaines d'utilisation (dans une école, un office du tourisme, une mairie, etc.) ?