Blog Archive

Articles de blog pour mai 2010

Ludovic Dubost et les wikis en entreprise à L'Atelier Numérique

A l'occasion des 15 ans du wiki (créé par Ward Cunningham en 1989), Ludovic Dubost a été invité à L'Atelier Numérique, sur BFM Radio. C'était le 24 avril dernier.

L'occasion pour lui de :

  • expliquer pourquoi les organisations se mettent à utiliser le wiki,
  • analyser la place et l'avenir du wiki chez Microsoft (un wiki existe dans Sharepoint),
  • revenir sur l'installation d'un wiki au sein d'une structure qui fait déjà du travail collaboratif,
  • présenter la société,
  • sur les wikis sur mobiles... 

Pour écouter l'émission :

Une organisation peut-elle se passer du mail ?

C'est la question que pose Miguel Membrado (Kimind) dans un article récent paru sur 362.0, un site Web dédié aux mutations sociales et à leur impact sur les organisations. Cet article montre, à travers deux retours d'expérience, que "oui, c'est possible".

En effet, si on associe des outils conversationnels (comme le microblogging) à des collaboratifs (comme le wiki) et à une suite bureautique en ligne, au bout de quelques mois, le mail devient anecdotique, voire inexistant.

Chez Aelia (Filiale du Groupe Lagardère), on retrouve également cette situation. Suite à la mise en place de l'intranet Aeliapedia, les mails n'ont pas totalement disparu, mais ils sont devenus beaucoup moins nombreux. Comme en a d'ailleurs témoigné son DSI, Jean Leroux, à l'occasion d'une table ronde à Solutions Intranet et Travail Collaboratif (la vidéo de cette table ronde sera prochainement mise en ligne sur TechTocTV) et lors de nos différents petits-déjeuners.

Les bénéfices sont là en tous cas : meilleure productivité individuelle et collective et meilleure capitalisation des savoirs-faire et des connaissances !

Mais qu'en est-il de ceux et celles qui n'ont pas encore pris le pli ? L'article ne rentre pas trop dans les détails sur ce point. Se mettent-ils, finalement, progressivement, à utiliser les outils en question ou bien s'isolent-ils ? 

Nous avons demandé quelques précisions à l'auteur de l'article (MM).

MM : "Ils ont tous abandonnés l'email maintenant. L'email n'est plus utilisé que pour des échanges privés d'individu à individu (s'ils n'utilisent pas le chat). En fait on ne répondait plus à leurs emails, nos conversations ne passaient plus que par l'outil conversationnel, on reprenait même leurs idées envoyées par email. Ils l'ont bien vu et s'y sont mis progressivement (ça a pris 2 à 3 mois pour les plus réticents). Et tout ce qui était travail de production était déjà produit dans le wiki, cet usage était déjà acquis."

XWiki : Quel est le profil des personnes les plus réticentes ?

MM : "D'un point de vue profil, j'ai eu aussi bien des jeunes (sur un des projets) que des seniors (sur l'autre projet) ayant ce problème. Seul différence peut-être, les jeunes ont fait le pas un peu plus vite."

Les décideurs et les outils collaboratifs : je t’aime, moi non plus

Selon une étude mondiale (plus de 10 pays sont concernés, dont la France) de InsightExpress pour Cisco, 2010 verra une augmentation des dépenses liées aux outils collaboratifs en entreprises. Or, au regard des autres réponses obtenues, on se dit que ce n'est pas encore gagné. Parmi les personnes interrogées, on trouve des décideurs IT mais aussi des utilisateurs finaux qui estiment que le top management ne prend pas les bonnes décisions.

En effet, paradoxalement, même s'ils convaincus de l'intérêt d'utiliser les outils collaboratifs (ils permettent de gagner en productivité et en efficacité, de communiquer plus facilement), les décideurs empêcheraient les utilisateurs finaux de collaborer de la meilleure façon possible en mettant en place une politique interne restrictive (impossibilité d'utiliser -par exemple- certains médias sociaux). Une différence donc entre le discours et les actes.

Résultat : 50 % des utilisateurs finaux ignorent la politique d'entreprise et passent outre les règles, et collaborent ... sur des plateformes non-maitrisées par les entreprises.

Cependant, les torts sont partagés. Car au-delà de la culture d'entreprise, ce qui pose problème, c'est aussi la tendance des utilisateurs à vouloir garder les informations pour eux (39 % des interrogés l'ont signalée).

En résumé, la collaboration en entreprise repose sur plusieurs éléments :\

  • une cohérence entre les attentes des utilisateurs finaux et les décisions du top management ;
  • la considération des comportements "conservateurs" de certains utilisateurs.

via

XWiki recherche un(e) chef de projet

Société

Start-up créée en 2004, XWiki offre des prestations de développement et de support autour de sa solution de wiki d'entreprise Open-Source. Cette solution s'adresse principalement aux organisations et aux communautés souhaitant permettre à leurs utilisateurs de mieux travailler ensemble. Récemment lauréat de l'appel d'offres "Web innovant" avec le projet Wiki 3.0, XWiki a été nommé l'une des 10 réussites françaises de l'open source (L'Informaticien, n° 68) et dispose aujourd'hui de plus de 100 références clients et de milliers d'entreprises utilisatrices en France et dans le monde parmi lesquelles EADS, Aelia, l'AFP, EMC ou Curriki.

En croissance régulière depuis sa création, XWiki a réalisé en 2008 un chiffre d'affaires de 1 million d'euros avec un effectif de 25 collaborateurs.

Nous recherchons un(e) chef de projet pour accompagner notre croissance et notre développement.

Missions

Sous la responsabilité du directeur de l'entreprise, vous représentez XWiki auprès de Grands Comptes et de grandes PME avec pour objectif de remplir les missions suivantes :

  • Participation en amont à la rédaction des réponses techniques et aux évaluations de charge de réalisation
  • Conduite des phases de spécification projet
  • Gestion de la relation client
  • Pilotage du projet et alerte en cas de dérive
  • Assurer le suivi opérationnel du projet et le management d'un ou plusieurs développeurs web
  • Force de proposition pour améliorer et faire évoluer les applications XWiki

Profil recherché

Vous justifiez d'une expérience de 2 à 3 ans dans la fonction de Chef de Projet, dans un environnement de prestations de services et/ou chez un éditeur de logiciels. Vous faites preuve d'une forte motivation pour l'accompagnement autour de solutions innovantes. Vous souhaitez développer vos compétences dans un secteur à forte valeur ajoutée et vous maîtrisez l'anglais couramment.

Vous êtes rigoureux(se), méthodique et autonome, avez développé des capacités rédactionnelles fortes, avez le sens du reporting, êtes reconnu(e) pour vos qualités d'écoute, de diplomatie et d'adaptabilité ainsi que pour votre sens relationnel développé. Vous possédez des capacités de management.

Vous souhaitez rejoindre une équipe jeune et dynamique : n'attendez pas, postulez dès maintenant ! Nous sommes basés dans le 14ème arrondissement de Paris.

Une expérience dans le domaine des produits innovants, de l'open source et/ou des bases en HTML, JavaScript, CSS ou langages de script comme PHP ou Velocity seraient un plus.

Nous proposons une rémunération motivante adaptée à votre profil, accompagnée d'avantages complémentaires : stock options, tickets restaurant...

Votre candidature

Adressez-nous votre candidature, lettre de motivation et CV à {jobs@xwiki.com}

Le wiki n'est plus un outil de geek

Toute la semaine dernière, j'étais (Emilie Ogez) à Montréal. Le but premier du voyage, participer à la 8ème édition de Webcom, une conférence internationale réunissant presque 1000 inscrits, sur l'entreprise 2.0, le marketing 2.0, Twitter... 

Je suis intervenue dans le cadre d'un panel Twitter (Twitter au féminin) et j'ai également cherché à prouver que le wiki n'était plus un outil de geek :

Mes arguments :

  • Les wikis sont plus simples d'usage, plus ergonomiques... grâce à : un éditeur riche qu'on retrouve dans tous les outils de traitement texte, permettant d'insérer des macros, des images... (les utilisateurs ont désormais des repères et n'ont pas besoin d'apprendre la syntaxe wiki), la possibilité de naviguer dans le wiki très simplement (tags, moteur de recherche transversal, architecture de liens), la possibilité de personnaliser le design de son wiki et de créer des templates qu'on peut ensuite ré-utiliser
  • Les usages se sont diversifiés : les premiers wikis étaient utilisés par des programmeurs et informaticiens pour gérer de la documentation technique ou par le grand public en ce qui concerne les encyclopédies (l'exemple le plus célèbre : Wikipédia, dont le créateur, Jimmy Wales, était présent). Mais aujourd'hui, le wiki permet de créer un intranet, un site Web participatif...
  • Les publics : ils se sont eux aussi diversifiés... Programmeurs, grand public mais aussi chefs de projets, consultants... Le wiki est passé du grand public au monde professionnel.

Malgré ce changement (le wiki n'est plus un outil geek), des freins existent toujours. Ils ne sont plus techniques/technologiques, ils sont :

  • Psychologiques : j'ai pas le temps, j'ai pas envie de faire d'efforts, je veux retenir l'information
  • Conceptuels : le wiki est minimisé en terme de collaboration (à sa plus simple utilisation) ;
  • Organisationnels : il ne faut pas mélanger les projets de ré-organisation et la mise en place d'outils collaboratifs ;
  • Managériaux : le management doit être convaincu de l'intérêt du projet, il doit être légitime ;
  • Stratégiques : combien ça va coûter, quel est le retour sur investissement...

Ces freins ne sont-ils pas ceux qui sont les plus difficiles à résoudre ?