Pourquoi faire du Logiciel Libre dans le Cloud ?

avr. 17 2012

En ce moment, dès qu'il est question de logiciels d'entreprises, on parle du Cloud, du Cloud et encore du Cloud (le Nuage). C'est le mot à la mode, la nouvelle ruée vers l'or.

Et pour cause, il y a beaucoup de bonnes raisons pour lesquelles les entreprises peuvent être intéressées par des offres de Cloud. Et inversement, il y a beaucoup de bonnes raisons pour lesquelles un fournisseur de solutions a intérêt à offrir des solutions de ce type.

Une des questions qui est souvent posée, est de savoir si les anciennes manières de faire du business fonctionnent. C'était la même chose au temps du e-commerce, où les brick and mortars étaient opposés aux pure players. L'histoire a montré qu'il y avait de la place pour les deux types d'acteurs et que les "bricks and mortars" pouvaient trouver des relais de croissance en se lançant sur Internet. Certains business models originaux de nouvelles entreprises ont même combiné l'Internet avec une présence physique.

Pour les logiciels d'entreprises c'est la même chose. Il y a de la place pour tout le monde et l'arrivée du Cloud ne signifie pas que tout ce qui existait avant doit être jeté.

La question la plus intéressante à se poser est plus certainement celle-ci : l'Open Source est-il toujours d'actualité dans le Nuage ? Nous, chez XWiki SAS, nous croyons que oui ! L'Open Source est toujours pertinent et il est même plus pertinent que jamais.

Voici deux raisons, pour le secteur du logiciel :

  • du côté vendeur, le plus faible coût des ventes
  • du côté du client, le plus faible lock-in du client

(en évitant de parler de la façon dont le produit devient meilleur grâce à la communauté et l'ouverture, nous évitons les discussions avec les critiques de l'Open Source. Au moins, ces deux raisons sont difficilement attaquables).

Du côté du vendeur, le Cloud n'est pas une panacée. Alors que dans le Nuage vous pouvez en effet obtenir une baisse du coût de vente si vous arrivez à faire en sorte que la solution se "vende toute seule", dans les premiers stades de développement de l'entreprise, cela ne sera pas si facile, et beaucoup de marketing sera nécessaire pour faire connaître le produit. De plus, le revenu initial par client ne sera pas si important et cela rendra difficile le financement de la R&D sans de lourds investissements en capitaux.

Nous avons vu qu'avec l'Open Source, nous obtenons un coût de vente moindre, avec des ventes par projet (y compris contrats de support et services) qui sont plus importantes par client. Dans les premières étapes de développement des entreprises, cela permet le financement de la R&D. Cela reste vrai quand l'entreprise continue à croître, et qu'il faut continuer à ajouter des fonctionnalités au produit ; et le côté Open Source de l'entreprise permettra de financer ce travail alors que l'ajout d'une offre Cloud permettra de réutiliser ce travail pour générer des revenus supplémentaires. En ce sens Open Source et Cloud sont très amis.

Du côté du client, dans les années 1990, l'Open Source s'est beaucoup développé non seulement en raison des faibles coûts mais aussi parce que des éditeurs de logiciels propriétaires ont commencé à abuser de leur position de lock-in par l'augmentation des prix ; ils n'ont pas répercuté les économies d'échelle qu'ils faisaient aux clients (pour s'en convaincre il suffit d'analyser les résultats financiers de Microsoft pour voir qu'ils n'ont fait absolument aucun effort dans ce domaine). Le choix de l'Open Source permet aussi aux entreprises d'investir progressivement sur de nouveaux besoins et une fois qu'ils sont en mesure de prouver la valeur du logiciel, alors ils décident d'investir davantage en achetant du support ou des services supplémentaires. 

Dans le Nuage, la situation de "lock-in" est bien pire. Imaginez-vous discuter longtemps le paiement d'une facture avec votre fournisseur qui vous indique de payer sous une semaine ou alors le service sera coupé ? Avec les solutions non Cloud, votre support peut expirer, mais au moins vous avez "acquis" la licence dans la plupart des cas, de sorte que le service ne peut pas être coupé. Les fournisseurs de Nuage ont aussi le contrôle complet de la solution. Lors des mises à jour, vous aurez rarement un autre choix que celui de migrer à la nouvelle version, même si celle-ci ne vous plait pas, sans même avoir le temps de préparer cette mise à niveau à votre rythme. Si pour une raison quelconque vous étiez dépendant d'une fonctionnalité de la version précédente qui est enlevée (car elle était en "beta" et n'a pas fait ses preuves ou bien est devenue une "option" payante), alors vous êtes livré à vous-même. Si le fournisseur dans le Nuage augmente ses prix, vous devrez suivre ou changer de fournisseur, ce qui s'avère quasiment impossible.

Dans le monde Cloud, vous pouvez obtenir des prix intéressants, mais vous avez très peu de contrôle sur la façon dont les choses vont évoluer et vous êtes menotté par vos fournisseurs, et ce encore plus qu'avec un logiciel propriétaire hors du Nuage.

Mais désormais, l'Open Source existe dans le Nuage. Il s'agit de l'Open Cloud. Nous pensons que si vous voulez choisir un fournisseur du Nuage, il est mieux de choisir un acteur qui combine Open Source et Cloud. Ceci est d'autant plus important pour les logiciels, proposés par des fournisseurs qu'il est difficile de changer. Lorsque vous choisissez un fournisseur vous le choisissez pour plusieurs années.

Avec un fournisseur Open Cloud, vous pouvez commencer dans le Nuage, puis si vous avez besoin de plus de personnalisation ou que vous vous trouvez contraint par les limites de l'offre ​​(il y a toujours des contraintes afin de permettre au fournisseur de mieux mutualiser les coûts sur l'ensemble des clients), vous pouvez décider de passer à l'offre Open Source et installer le logiciel chez vous. Vous serez en mesure de récupérer vos données et de les déployer sur votre propre installation. Vous aurez toujours la possibilité d'avoir le soutien du fournisseur et aurez également accès aux services. Le lock-in est minimisé, comme les solutions Open Source sont souvent plus ouvertes en termes d'API et de standardisation, ce qui signifie que vous pouvez plus facilement migrer vos données. Vous pouvez aussi décider de garder le logiciel Open Source et de changer de fournisseur de services ou d'hébergement. L'Open Source favorise la concurrence.

Aujourd'hui, le Nuage peut sembler très attractif parce que les fournisseurs sont en mode acquisition de clients (ils essaient d'obtenir autant de clients que possible pendant que le marché est en croissance), mais nous savons tous ce qui se passe lorsque le marché se consolide et qu'il ne reste plus que quelques acteurs  en situation d'oligopole, surtout quand les clients sont menottés comme expliqué précédemment. Les prix augmentent, le choix se réduit. Lorsque cela arrivera, il sera trop tard pour ceux qui ont choisi les mauvais prestataires.

Avec l'offre Open-Cloud vous vous assurez un avenir ouvert avec nettement moins de risques de vous retrouver coincé.

C'est pourquoi chez XWiki SAS nous croyons que l'Open Cloud est l'avenir de l'offre Cloud et que l'Open Source est encore plus pertinente dans le Nuage. Et puisque les coûts de ventes et de marketing sont réduits par l'approche Open Source, nous croyons toujours que c'est la meilleure approche pour un éditeur de logiciels comme XWiki SAS.

Ludovic Dubost
Fondateur d'XWiki et Président d'XWiki SAS