XWiki et ses femmes dans la technologie

oct. 31 2018

xwiki femmes technologie.png

Cet article est paru à l'origine dans le magazine PIN.

XWiki est une entreprise qui est active dans le domaine open source, en proposant son propre produit : un logiciel utilisé pour bâtir des solutions et des services collaboratifs. L’entreprise est née en 2004 en France et est présente depuis 2007 en Roumanie également. Au moment de la publication de cet article, notre équipe est composée de 39 employés, répartis entre deux bureaux : celui de Paris et celui de Iasi. La mixité des membres de l'équipe est importante pour nous, mais elle est venue naturellement, parce que nous avons toujours cherché à embaucher les meilleures personnes, indépendamment de l'âge, du genre, de la religion ou de tout autre critère externe. En ce qui concerne la répartition par genre, la différence entre le pourcentage des personnes de sexe féminin et celui des personnes de sexe masculin est peu importante dans l’entreprise dans son ensemble. Les statistiques concernant le bureau de Iasi sont, toutefois, plus intéressantes : l'effectif féminin dépasse considérablement l'effectif masculin.

Nous avons demandé à nos collègues femmes de témoigner quant à leur expérience dans le monde IT, du point de vue de leur activité professionnelle, mais aussi du point de vue personnel.

Ecaterina Moraru.png

Ecaterina Moraru - Designer d'interactions

Parmi mes collègues de lycée, je suis l'une des rares ayant fini par travailler dans ce domaine. Je me souviens que lorsque j’ai été acceptée à la Faculté d’Informatique, peu de filles suivaient le même cursus, rendant déjà visible la différence de genre qui allait marquer ce domaine. Si on était en plus passionné par le gaming, on était encore plus une exception. Aujourd’hui, les choses ont pas mal changé.

Chez XWiki, je suis designer d'interactions. Même si ce que je fais peut paraître un peu “soft”, pour moi cela a été le meilleur choix, et c’est ce qui me donne de la motivation pour venir pleine d’enthousiasme au travail. À Iasi, le domaine du design d'interactions et toute la sphère de l'expérience utilisateur en sont à leurs débuts. Il n’a pas été question que je puisse prendre des personnes comme exemple, mais je crois que j’ai réussi à trouver et à implémenter des solutions qui ont rendu notre logiciel plus accessible et plus simple à utiliser.

XWiki fut la première entreprise à Iasi ayant développé un produit open source et, même aujourd’hui, elle reste parmi les rares entités à avoir choisi cette philosophie. J’ai toujours eu ce désir de contribuer à la création d’un produit, et chez XWiki, je fais partie de l'équipe en charge du développement du produit open source. Je prends en charge les spécifications et l’interface des nouvelles fonctionnalités que l’on souhaite intégrer dans le produit. Je crée des prototypes et j'écris du code pour le front-end. Je suis en collaboration avec notre communauté internationale et nous prenons ensemble des décisions quant aux fonctionnalités à implémenter. Le produit que je développe et auquel je contribue depuis plus de 10 ans compte plus de 3 millions de téléchargements et utilisateurs dans plus de 115 pays.

En guise de conclusion, je dirais que les femmes peuvent apprendre et travailler dans n’importe quelle spécialisation IT. En plus, cela donne la possibilité d’agir et d'apprendre non seulement à l'échelle locale, mais aussi globale. Il y a aujourd'hui une multitude de projets et d'entreprises qui promeuvent la diversité de genres et qui encouragent les femmes à poursuivre une carrière dans l’IT. Néanmoins, je crois que la force de l'exemple est la plus puissante motivation : plus il y a aura de femmes qui travailleront dans ce domaine et qui parleront de leur expérience, plus elles en attireront d’autres qui souhaiteront la même chose.

Cristina DeLisle.png

Cristina DeLisle - Administrateur office et légal, DPD

J’ai suivi des études juridiques avec une spécialisation dans le droit des affaires, et je travaille actuellement chez XWiki Paris, après avoir passé une année dans le bureau de Iasi.

Mon rôle combine des compétences transversales, dans des domaines qui concernent les ressources humaines, le droit, la protection des données, la comptabilité, la vente de technologie - tout cela parce que XWiki, mon employeur, est une entreprise open source. La plupart de mes collègues ont une spécialisation dans l’informatique et sont des professionnels dans ce domaine, mais d’autres compétences sont aussi appréciées chez XWiki.

J’ai eu la chance de rencontrer des collègues extraordinaires chez XWiki, qui me donnent envie d'explorer les aspects techniques et à dépasser mes limites. J’ai eu l’occasion de participer à des conférences IT et à y faire des présentations, et, sur le sujet de la mixité, il m'est arrivée une fois de m'adresser à un public exclusivement masculin. Ce fut un des moments où je me suis rendue compte de la disparité de l’industrie ou des secteurs de l’industrie. Heureusement, ce problème n’existe pas chez XWiki - puisque presque la moitié des employés sont des femmes (y compris dans des positions de direction) - de même pour la discrimination basée sur le genre. J’aimerais trouver ce modèle en général, dans toutes les entreprises IT.

Je trouve important qu’il y ait des exemples de femmes ayant fait carrière dans le domaine, et de les retrouver dans des rôles d'exécution et de direction. Le défi consiste à assurer un équilibre entre ce modèle et la méritocratie, qui, dans la majorité des cas, conduit à sélectionner des hommes lors du processus de recrutement. De plus, la question de la discrimination des genres dans l’IT semble être un vrai problème, si on prend en compte des analyses que, heureusement, j’ai juste lues et pas expérimentées du point de vue personnel. Je suis heureuse d’avoir des femmes que j’admire dans mon équipe et je crois que de tels exemples vont assurer, au fil du temps, un équilibre des genres dans le domaine technique.

Diana Veron.png

Diana Veron - Manager RH et Administration

J’ai eu l’occasion d’entrer dans l’industrie IT en 2011, juste après avoir fini un Master dans la Gestion des Ressources Humaines à la Faculté de l’Economie et Gestion des affaires, en obtenant un poste d’Assistante RH et Administration chez XWiki. J’ai toujours rêvé de faire de la RH dans l’industrie IT, car les défis de ce domaine (surtout liés au processus de recrutement et à la motivation des employés) m’ont toujours attirée. Ce que j’ai trouvé chez XWiki a tout à fait répondu à mes attentes : le cadre de travail, l'équipe jeune et dynamique, la dimension internationale et la manière dont ont communique, la flexibilité des horaires de travail, l’autonomie et la confiance que m’ont montrées la direction et mes collègues, la relation avec ces derniers, etc. J’ai grandi en même temps que l’équipe XWiki et je regarde avec satisfaction mon évolution dans cette entreprise, aux côtés de mes collègues.

Même si, d’habitude, dans le domaine des RH on voit surtout des personnes de sexe féminin, j’ai eu l’occasion de travailler avec des personnes de sexe masculin aussi chez XWiki, et d’après mon expérience, le genre ne pose pas du tout de soucis. En tant que membre du Comité de direction de XWiki, j’ai toujours senti que mon opinion compte et est prise en considération, cela ne fait que me satisfaire davantage puisque j’ai eu l'opportunité de contribuer à la prise de décisions stratégiques au sein de l’entreprise. Pour moi les RH et l’industrie IT vont toujours rester des aspects clés dans mon parcours professionnel et je suis fière de mener mon activité dans une industrie qui évolue si rapidement.

L’IT est une industrie dynamique et j’ai rencontré des challenges partout, mais d'après moi le secret du succès réside dans une certaine passion à accomplir des tâches et dans le fait d'être dans le milieu professionnel qui convient, avec l'équipe qui convient. Bien évidemment, on ajoute à ça la détermination, la curiosité, l'apprentissage continu et la concentration des efforts afin de réaliser une mission de haute qualité.

Cette année je suis devenue mère, et j’ai ajouté des nouveaux défis à mon activité courante : j’ai déménagé en France, j’ai commencé à travailler à distance, et je travaille constamment à maintenir un équilibre entre la vie de famille et la vie professionnelle. Une des grandes différences entre la Roumanie et la France est le fait que, après la naissance du premier enfant, les mères doivent être de retour au travail immédiatement après le congé de maternité, qui est seulement de 4 mois.

Oana-Lavinia Florean.png

Oana Lavinia Florean - Stagiaire en Développement de logiciels

Après des cours au lycée informatique Grigore Moisil de Iasi, je suis actuellement étudiante à la Faculté d’Informatique et stagiaire chez XWiki depuis 3 mois. J’ai, donc, une expérience fortement liée au domaine IT et contrairement à ce que l’on entend souvent, je n’ai pas observé une grande discordance en ce qui concerne le nombre de femmes et d'hommes dans le domaine.

Mon expérience chez XWiki a été à la fois mon premier stage et ma première expérience en entreprise. Cela m'a donné l'opportunité d’interagir avec l'environnement open source. J’ai fait partie de l'équipe qui développait le produit open source et j’ai eu l’occasion d’entrer en contact avec un sous-domaine IT moins connu en Roumanie. J’ai collaboré avec des gens de différents pays, j’ai vu mes contributions être intégrées dans les nouvelles versions du produit et j’ai enrichi, en même temps, mes connaissances de développeuse.

Nous avons les collègues les plus cool, n'est-ce pas ?